Haro sur les femmes rondes ?

Femmes rondes ou grosses : un chemin de croix ?

La France est un pays curieux et souvent contradictoire. Ici contrairement au Québec, aux Etats-Unis ou dans de nombreux pays d’Afrique, on voue un véritable culte à la minceur. Un paradoxe au pays de la bonne chère et de la séduction.

Les femmes rondes et sexy qui sont légion sur les toiles de Maîtres au sein de nos musées seraient qualifiées d’obèses aujourd’hui, où l’on traque chaque marque de cellulite. D’ailleurs, c’est simple, depuis le sacro-saint et honni IMC, elles sont grosses. Ce stigmate-là devient pour certaines, une véritable infamie.

Dès la primaire, les fillettes se regardent et se jaugent et dès que vous ne faites pas partie des normes : trop ronde, trop grosse, déjà formée à 9 ans, vous commencez , à moins d’être très bien entourée et protégée, à craindre d’apercevoir votre reflet dans le miroir.

C’est qu’en règle générale, en France, il y a un véritable ostracisme contre la différence qui ne touche simplement pas que les ronds ou les gros d’ailleurs : trop intelligents,  en situation en handicap d’une couleur de peau différente, et même les roux, atypiques, et c’est un parcours du combattant. Une particularité hexagonale dont on se passerait bien !

Il faut alors disposer d’une bonne dose d’estime de soi et d’une confiance en soi inébranlable pour laisser les critiques et les obstacles glisser sur votre peau comme sur les ailes d’un canard.

L’émission  sur Troc Radio  sur les femmes rondes :  écoutez-là

D’après une récente étude publiée en France, 68% des hommes sondés aiment les femmes dites « rondes » taille 46/48. Très bien, mais où sont les chiffres concernant les femmes taille 50 et plus, celles qui sont catégorisées comme « grosses » ? Ne sont-elles même pas dignes d’être considérées comme « canons » ?

Sans chiffres officiels, on peut donc penser que du point de vue de la majorité des hommes, seules les femmes « rondes » et non « grosses » peuvent être considérées comme canons. (source ma grandetaille.com)

Les chiffres à propos des femmes rondes :

20,59% des Françaises font du 40, 16.7% du 42 … Le 44 arrive juste après avec 13,6%, suivi du 46 avec 9,1%, du 48 avec 6,7% et du 50 avec 4,9%.

Par conséquent, plus de 71.59 % des femmes en France portent des vêtements allant de 40 à 50, la France étant considérée comme le pays européen où l’on est le plus mince. Pourtant la taille le plus souvent montrée à l’écran, dans les publicités et sur le podiums équivaut à un 34/36. Allez comprendre !

Continue reading « Haro sur les femmes rondes ? »

Le poil ? Ennemi juré ou allié ? Le point sur la pilosité !

Le poil est symbolique, synonyme de vitalité et de maturité sexuelle, il piège les fameuses phéromones qui jouent un rôle si important dans les relations amoureuses, protège les parties intimes et a été utilisé culturellement et sociologiquement comme un critère de différenciation sexuelle. On fait le point avec Francine Broka dans l’émission Troc M’atteint du 2 juin 2017

Le syndrome de la Fée Carabosse

Je voulais m’attarder sur ce que j’ai appelé le Syndrome de la fée Carabosse, provocateur de vies ratées et de chagrins en tous genre. Au dessus de notre berceau ou lors d’un moment important pour nous, un être : notre père, notre mère, une tante, une grand-mère, un éducateur, un professeur voire même un ami, est venu lancer une malédiction.Très peu de personnes échappent au syndrome de la fée Carabosse mais beaucoup arrivent avec l’aide des autres fées à en atténuer beaucoup les effets.
On pourrait le résumer en disant que le remède est de vraiment écouter le « bon parent en nous » !

Né(e) un jour bleu ou comment les proches vivent-ils le handicap ?

Chronique sur l’autisme mais pas seulement !

La journée Bleue

Quelques jours avant la chronique hebdomadaire, c’était la journée bleue : la journée mondiale consacrée à la sensibilisation à l’autisme. j’ai donc proposé à Francine Broka un sujet sur ce thème et surtout sur l’attitude des proches confrontés aux handicaps ou à la différence.  Comment la vivent-ils ? les émotions, les sentiments qu’ils éprouvent.

D’abord la journée bleue!  Pourquoi bleue d’ailleurs ?

et bien le jour de la chronique, je l’avais oublié mais cela m’est revenu grâce à la magie de Google !

Le 18 décembre 2007, l’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté la résolution 62/139 initiée par l’Etat de Qatar qui déclare le 2 avril Journée Mondiale de la Sensibilisation à l’Autisme.

« Éclairez en Bleu « (Light It Up Blue) » est une initiative d’Autism Speaks, la plus grande organisation américaine dans le domaine scientifique et de soutien pour l’autisme. Dans le cadre de cette initiative, les organisations de l’autisme à travers le monde incitent à illuminer en bleu pendant la nuit du 2 avril, des monuments symboliques, des hôtels, des complexes sportifs, des salles de concerts, des musées, des ponts, des commerces, des maisons et d’autres bâtiments pour une nuit au début du mois d’avril. Le but est de lancer un mois d’activités et d’événements  de sensibilisation à l’autisme dans le monde entier tout au long du mois d’avril.

Beaucoup de choses ont été écrites sur l’autisme aujourd’hui même s’il est encore considéré comme un trouble psychique, une maladie et regardé avec méfiance voire défiance. Fut-il de haut niveau ou syndrome d’Asperger.

Je vous ai livré ici beaucoup de liens pour (re) découvrir  ce trouble envahissant du  développement mais  je vais commencer par deux écrivains.

L’un est le porte-parole officieux  des personnes ayant un spectre autistique, l’autre un comédien-écrivain que j’ai découvert à la télévision.

Il s’agit de Josef Schovanec (je suis à l’Est). Il  a une chronique sur Europe 1 : voyage en Autistan : ici   & de Hugo Horiot (L’Empereur c’est moi)

Voilà le royaume d’une Aspigirl : elle, je l’adore !  Explicative, émouvante : lire là  ou encore cette simulation de jeu vidéo pour tenter de comprendre ce qui se passe  quelquefois dans la tête d’une personne atteinte de ce trouble du développement :

Continue reading « Né(e) un jour bleu ou comment les proches vivent-ils le handicap ? »

Chroniques de coaching de vie, le rendez-vous hebdomadaire sur Troc radio

Mes Chroniques sur la webradio TrocRadio : celle d’une coach de vie qui accompagne des personnes avec la méthode du Psychoportrait Symbolique. Un outil qui permet aux personnes d’aller à la rencontre d’elles-mêmes et de résoudre leurs difficultés en s’écoutant, en s’appuyant sur leurs propres forces et ressentis et en retrouvant la voie de l’Inconscient. Une méthode inédite pour vivre mieux avec soi et s’aimer.