La symbolique de la panthère : accepter l’inconnu !

 

Mieux connaître son animal totem

 

La panthère est l’un de mes animaux totems ! On m’y associe souvent spontanément… et je l’ai cité bien souvent dans mes propres Psychoportraits Symboliques.

Sans doute parce que la panthère est associée à la lune, la nuit, les puissances magiques, les ténèbres, le mysticisme et la maternité.

C’est un animal noble, un félin, symbole d’indépendance, de force, de souplesse. Ce n’est pas le danger qui prédomine quand on voit cet animal. On peut les apprivoiser… et c’est une sorte de très gros chat… dont on connait fort bien aussi les attributs :  le chat n’a pas de maître… en fait pas réellement….

D’une certaine manière,Beaucoup de personnes indépendantes et atypiques aiment être sous la protection de ce félin qui examine attentivement son biotop, surveille les alentours et veille jalousement sur les siens.

Dangereuse, discrète, mystérieuse, une panthère ne dit jamais ouvertement qui elle est et sans doute que cette apparente contradiction avec ma personnalité me plaisait.

Lorsque je la découvre dans un Psychoportrait, je sais instinctivement que la personne que je dois décrypter ou la situation est en partie voilée, qu’il faut rechercher derrière les mystères.

Je sais qu’il y sera question d’inconnu, de peurs, de percer des mystères et de courage !

 

Continue reading « La symbolique de la panthère : accepter l’inconnu ! »

Peut-on ou doit-on tout accepter dans la vie ?

 

Tout accepter ? Voilà l’un des sujets qui intéressent bien des femmes et des hommes (sans que ces derniers ne le disent réellement ou explicitement).

On a coutume de dire que l’amour autorise tout. Si l’on s’en tient à Corinthiens 13 un des versets du nouveau testament (et qui figure aussi dans l’ancien testament), on nous demande de tout supporter par amour.

Les sages, bouddhistes ou simplement Maîtres spirituels, nous demandent pour s’approcher de l’amour et de la Voie vers le mieux-être d’accepter et faire preuve de compassion (l’amour de l’Autre). Veulent-ils dire de tout accepter, même l’intolérable ?  Ou de s’accepter soi-même ?

Ecouter le podcast  de l’émission « peut-on tout accepter  » ? ici 

Quelques témoignages et articles  sur le sujet  » tout accepter » :

Marie-Claire magazine 

psychologies.com 

Nos pensées : 

Les secrets de l’art d’aimer : psychologies

Les contes qui correspondent au thème :  » tout accepter » ?

L’eau  de vie,

la cane blanche,

Hans & Gretel 

Pour comprendre pourquoi on accepte parfois l’inacceptable, il faut souvent revenir aux blessures originelles et cette vidéo, est une bonne manière de le faire : regarder la vidéo. Que l’on soit fuyant, dépendant, masochiste ou contrôlant, rigide, qui sont autant de masques des blessures de rejet, d’abandon, d’humiliation, de trahisons ou d’injustice.

Continue reading « Peut-on ou doit-on tout accepter dans la vie ? »

Pourquoi est-ce si difficile de faire quelque chose pour soi ?

Une nouvelle chronique relative au Coaching de vie, sur Troc Radio, la web radio québécoise, au cours de laquelle, nous discutons avec Francine Broka, sous la forme d’un Talk Show radiophonique : Pourquoi est-si difficile de faire quelque chose pour soi même. On y évoque l’estime de soi et la confiance en soi, deux  concepts souvent confondus mais qui ne sont pas exactement les mêmes.
Instaurer une qualité d’être, pratiquer l’écoute de soi, s’ouvrir à soi même, se faire confiance, s’étonner, se faire rire, faire place nette à la joie, la vérité et à la lumière, voilà quelques unes des pistes pour arriver à faire quelque chose de bon pour soi.

Blanche-Neige : Traverser le deuil et surmonter les épreuves

Blanche-Neige, : Voilà un conte qui nous parle de transformation et d’évolutions mais pour ce faire, il nous faut renoncer et faire des deuils. Surtout il nous parle d’accéder à des stades supérieurs de conscience. C’est l’un des contes, les plus ésotériques et alchimiques qui existent et pourtant c’est l’un des plus populaires.

Le syndrome de la Fée Carabosse

Je voulais m’attarder sur ce que j’ai appelé le Syndrome de la fée Carabosse, provocateur de vies ratées et de chagrins en tous genre. Au dessus de notre berceau ou lors d’un moment important pour nous, un être : notre père, notre mère, une tante, une grand-mère, un éducateur, un professeur voire même un ami, est venu lancer une malédiction.Très peu de personnes échappent au syndrome de la fée Carabosse mais beaucoup arrivent avec l’aide des autres fées à en atténuer beaucoup les effets.
On pourrait le résumer en disant que le remède est de vraiment écouter le « bon parent en nous » !