Haro sur les femmes rondes ?

Femmes rondes ou grosses : un chemin de croix ?

La France est un pays curieux et souvent contradictoire. Ici contrairement au Québec, aux Etats-Unis ou dans de nombreux pays d’Afrique, on voue un véritable culte à la minceur. Un paradoxe au pays de la bonne chère et de la séduction.

Les femmes rondes et sexy qui sont légion sur les toiles de Maîtres au sein de nos musées seraient qualifiées d’obèses aujourd’hui, où l’on traque chaque marque de cellulite. D’ailleurs, c’est simple, depuis le sacro-saint et honni IMC, elles sont grosses. Ce stigmate-là devient pour certaines, une véritable infamie.

Dès la primaire, les fillettes se regardent et se jaugent et dès que vous ne faites pas partie des normes : trop ronde, trop grosse, déjà formée à 9 ans, vous commencez , à moins d’être très bien entourée et protégée, à craindre d’apercevoir votre reflet dans le miroir.

C’est qu’en règle générale, en France, il y a un véritable ostracisme contre la différence qui ne touche simplement pas que les ronds ou les gros d’ailleurs : trop intelligents,  en situation en handicap d’une couleur de peau différente, et même les roux, atypiques, et c’est un parcours du combattant. Une particularité hexagonale dont on se passerait bien !

Il faut alors disposer d’une bonne dose d’estime de soi et d’une confiance en soi inébranlable pour laisser les critiques et les obstacles glisser sur votre peau comme sur les ailes d’un canard.

L’émission  sur Troc Radio  sur les femmes rondes :  écoutez-là

D’après une récente étude publiée en France, 68% des hommes sondés aiment les femmes dites « rondes » taille 46/48. Très bien, mais où sont les chiffres concernant les femmes taille 50 et plus, celles qui sont catégorisées comme « grosses » ? Ne sont-elles même pas dignes d’être considérées comme « canons » ?

Sans chiffres officiels, on peut donc penser que du point de vue de la majorité des hommes, seules les femmes « rondes » et non « grosses » peuvent être considérées comme canons. (source ma grandetaille.com)

Les chiffres à propos des femmes rondes :

20,59% des Françaises font du 40, 16.7% du 42 … Le 44 arrive juste après avec 13,6%, suivi du 46 avec 9,1%, du 48 avec 6,7% et du 50 avec 4,9%.

Par conséquent, plus de 71.59 % des femmes en France portent des vêtements allant de 40 à 50, la France étant considérée comme le pays européen où l’on est le plus mince. Pourtant la taille le plus souvent montrée à l’écran, dans les publicités et sur le podiums équivaut à un 34/36. Allez comprendre !

Continue reading « Haro sur les femmes rondes ? »

Peut-on ou doit-on tout accepter dans la vie ?

 

Tout accepter ? Voilà l’un des sujets qui intéressent bien des femmes et des hommes (sans que ces derniers ne le disent réellement ou explicitement).

On a coutume de dire que l’amour autorise tout. Si l’on s’en tient à Corinthiens 13 un des versets du nouveau testament (et qui figure aussi dans l’ancien testament), on nous demande de tout supporter par amour.

Les sages, bouddhistes ou simplement Maîtres spirituels, nous demandent pour s’approcher de l’amour et de la Voie vers le mieux-être d’accepter et faire preuve de compassion (l’amour de l’Autre). Veulent-ils dire de tout accepter, même l’intolérable ?  Ou de s’accepter soi-même ?

Ecouter le podcast  de l’émission « peut-on tout accepter  » ? ici 

Quelques témoignages et articles  sur le sujet  » tout accepter » :

Marie-Claire magazine 

psychologies.com 

Nos pensées : 

Les secrets de l’art d’aimer : psychologies

Les contes qui correspondent au thème :  » tout accepter » ?

L’eau  de vie,

la cane blanche,

Hans & Gretel 

Pour comprendre pourquoi on accepte parfois l’inacceptable, il faut souvent revenir aux blessures originelles et cette vidéo, est une bonne manière de le faire : regarder la vidéo. Que l’on soit fuyant, dépendant, masochiste ou contrôlant, rigide, qui sont autant de masques des blessures de rejet, d’abandon, d’humiliation, de trahisons ou d’injustice.

Continue reading « Peut-on ou doit-on tout accepter dans la vie ? »

Pourquoi est-ce si difficile de faire quelque chose pour soi ?

Une nouvelle chronique relative au Coaching de vie, sur Troc Radio, la web radio québécoise, au cours de laquelle, nous discutons avec Francine Broka, sous la forme d’un Talk Show radiophonique : Pourquoi est-si difficile de faire quelque chose pour soi même. On y évoque l’estime de soi et la confiance en soi, deux  concepts souvent confondus mais qui ne sont pas exactement les mêmes.
Instaurer une qualité d’être, pratiquer l’écoute de soi, s’ouvrir à soi même, se faire confiance, s’étonner, se faire rire, faire place nette à la joie, la vérité et à la lumière, voilà quelques unes des pistes pour arriver à faire quelque chose de bon pour soi.

Les chroniques de Troc Radio : la ménopause

Troisième chronique avec Francine Broka

Lire ici :

 

Pour tous ceux qui veulent avoir s’il y a un conte typique pour cet état : oui ! C’est Blanche Neige !

C’est une sorte de deuil et de changement d’état très important que la ménopause.

Tout savoir sur la ménopause

En France, 10 millions de femmes sont ménopausées et chaque année, on en recense 400.000 nouvelles. La majorité de ces femmes subissent des perturbations entraînées par les changements endocriniens, physiques et psychologiques qu’il est possible d’atténuer grâce aux plantes.

Le point sur les signes les plus fréquemment ressentis.

Lu sur un Forum :

« bonjour, j’ai 47 ans et les medecins ne cesse de me dire que je ne suis pas en « menaupose », sauf que je souffre de tout les maux qui l’accompagne, enfin vous aller me confirmer si vous le voulez bien si je ne me trompe pas sur ces symptomes, chaud froid, bouffées de chaleur, passage permanent du rire au larme, sentiment de grande soliturd et de grande détresse, sueur nocture, instabilité de caractère, j’explose pour n’importe quoi, saute d’humeur au juste. insatisfaction de soi……
tous ces symptomes sont ils les symptomes de la ménaupose »

Voilà vous avez ces symptômes ? Petites ou grandes migraines, sautes d’humeur, bouffées de chaleur, règles erratiques, sentiment de solitude, peurs voire angoisse et une prise de poids : bienvenue !

Ces signes de la pré-ménopause s’accompagnent aussi parfois d’une sécheresse qui petit à petit gagne du terrain : de la peau puis des zones vaginales voire des  yeux  (celles qui portent des lentilles peuvent en souffrir) …

Des symptômes qui s’aggravent si on a le malheur de boire un verre ou deux, de se trouver dans une ambiance confinée ou d’avoir un caractère emporté…. D’autant que le ventre fait du yo-yo et que chaque matin est une grande aventure lorsqu’on ouvre sa penderie : quel vêtement va t-on bien pouvoir nous mettre ce matin …

Avoir des vêtements qui ne serrent pas trop, une bouteille d’eau , des chemises ou des robes à manches courtes et  être près d’une fenêtre au bureau … Même les frileuses se retrouvent a voir très chaud !  mais froid au pieds !

Autant le dire, il vaut mieux prendre ce symptômes du bon côté car c’est une période qui risque de durer un peu .. et  faire du sport !  Enfin essayer !

et surtout en parler à son médecin et son gynécologue pour faire un dosage hormonal et trouver des solutions. Il y en a pléthore !

Continue reading « Les chroniques de Troc Radio : la ménopause »

Le syndrome de la Fée Carabosse

Je voulais m’attarder sur ce que j’ai appelé le Syndrome de la fée Carabosse, provocateur de vies ratées et de chagrins en tous genre. Au dessus de notre berceau ou lors d’un moment important pour nous, un être : notre père, notre mère, une tante, une grand-mère, un éducateur, un professeur voire même un ami, est venu lancer une malédiction.Très peu de personnes échappent au syndrome de la fée Carabosse mais beaucoup arrivent avec l’aide des autres fées à en atténuer beaucoup les effets.
On pourrait le résumer en disant que le remède est de vraiment écouter le « bon parent en nous » !